Ce site utilise des cookies. En utilisant ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Pour plus d'information, vous pouvez consulter notre politique en matière de confidentialité. тук

Навигация Български English Русский Deutsch Romanian

5

Que voir

Eglise orthodoxe St-Nicolas-le-Thaumaturge


Avec ses 150 ans d’histoire, c’est une des églises les plus anciennes de Varna. Elle est également la seule spécialement dédiée aux marins.

L’église se situe dans la zone piétonne du centre-ville, au 35, boulevard Knyaz Boris Ier dans un environnement architectural imposant du début du XXe siècle.

Actuellement, l’église orthodoxe St-Nicolas-le-Thaumaturge fonctionne et la divine liturgie il y est célébrée.

Nous espérons que l’information atteindra le plus grand nombre.

Notice historique :

L’église St-Nicolas-le-Thaumaturge est construite en 1865 avec des fonds légués par le riche marchand de Varna Paraskeva Nikolau. A la même époque, ces fonds servent également à l’édification d’un hôpital avec chapelle, situé sur le boulevard Primorski. La construction de l’église s’étale sur la période de 1859 à 1865. D’après la légende, lors d’un de ses voyages en mer, le marchand Paraskeva Nikolau tombe dans une tempête. Pris de peur, il fait le vœu d’ériger une église et un hôpital en honneur du saint, dans le cas d’une délivrance. Paraskeva Nikolau arrive à bon port et tient son vœu auprès du saint. Il met de côté des moyens financiers et écrit un testament par lequel il place Panko Georgiev en gestionnaire de ces fonds, dans le but qu’ils soient employés pour la construction desdits église et hôpital. La construction commence en 1859 et dure six ans. L’auteur du projet est l’architecte de Varna Yanko Kostandi.

On ne connaît pas la date de consécration de l’église ni celle de la première liturgie. On ne dispose pas non plus de documents relatifs à la fabrication de l’iconostase. La seule certitude, c’est qu’il fut apporté dans l’église tout près, tandis que les icônes furent restaurées grâce à la générosité de paroissiens riches. Ce n’est qu’en 1906 que la liturgie est chantée par des prêtres bulgares. Pendant toutes les années qui précèdent, l’église était considérée comme grecque. La montée des tensions entre Grecs et Bulgares dans la ville atteint son acmé en 1906, lorsqu’à Varna arrive le nouveau métropolite grec Néophyte. Les Bulgares, conduits par l’organisation « Rodolyubec » (patriote, en bulgare) ne laisse pas le métropolite entrer dans le port. Le lendemain, le 4 juin, l’église St-Nicolas est également conquise. Le 9 juin la première liturgie bulgare est chantée. Pendant de longues années, l’église n’était pas dotée de peintures murales et ses murs étaient blancs. Ce n’est qu’en 1961 qu’une équipe dirigée par les professeurs Nicolas Kozhukharov et Dimitar Gyudzhenov peint les murs et donne à l’église son aspect actuel. Les peintres Petar Dzhamdzhiev, Petar Mikhaylov et des étudiants de l’Académie nationale d’art peignent les murs pendant un mois.

L’église St-Nicolas est la seule de la ville dédiée aux marins. Cela se produit en 1927 lorsque deux capitaines bulgares emportent au Saint-Sépulcre une icône, la font bénir et la rendent. C’est à ce moment-là que l’église reçoit le statut de dédiée aux marins. Jusqu’au coup d’Etat du 9 septembre 1944, qui porte les communistes au pouvoir, les marins de Varna y prêtaient serment. A l’automne de 2000, sur une idée de Dimitar Staykov, mécanicien expérimenté de la marine bulgare, et avec les soutiens des institutions maritimes, un autre symbole des marins est posé à l’entrée de l’église – une ancre. Elle provient du navire Bogdan avant qu’il ne soit démantelé. 

Contacts :

35, boul. Knyaz Boris Ier

tél. : +359 52 622 727

Horaires d’ouverture :

7h30 – 18h tous les jours

www.mitropolia-varna.org

забележителноститена Варна

Nécropole chalcolithique de Varna

Nécropole chalcolithique de Varna

La nécropole chalcolithique de Varnа a été découverte par hasard en 1972 lors de travaux d'excavation pour la pose de câble téléphonique dans la...
En savoir plus Voir tout
Ajouter un objet
  • Où rester
  • Quelque chose à manger
  • Le magasinage